MITCH GARBER

News Web

La Presse: Mitch Garber deviendra VP du conseil

Le rachat de Caesars Acquisition Company par sa société mère Caesars Entertainment Corporation constitue une bonne nouvelle pour les activités montréalaises des filiales de Caesars ainsi que pour leur principal dirigeant, Mitch Garber.

C’est l’évaluation qu’en faisait hier le principal intéressé, qui continuera de diriger la filiale de jeux en ligne Caesars Interactive Entertainment (CIE) tout en devenant le vice-président du conseil d’administration de Caesars Entertainment.

CIE détient notamment les droits sur la World Series of Poker, qui organise les plus gros tournois de poker du monde.

« Caesars Entertainment compte plus que 70 000 employés et enregistre des ventes de 8 milliards US approximativement pour un BAIIA de 1,8 milliard. Être nommé vice-président de son conseil est un grand honneur », a écrit M. Garber dans un échange de courriel avec La Presse Affaires.

« La transaction est bénéfique à la fois pour Caesars Acquisition et pour Caesars Entertainment et n’a aucun impact sur nos activités à Montréal.  »

— Mitch Garber, PDG de Caesars Acquisition

CIE emploie 60 personnes à son siège social de la rue Peel à Montréal, des programmeurs informatiques pour la plupart.

ATTACHÉ À MONTRÉAL

Mitch Garber avait accepté de prendre les rênes de Caesars Interactive Entertainment en 2009 à la condition de pouvoir diriger l’entreprise à partir de Montréal, là où il vit avec sa femme et ses enfants.

M. Garber, dont la richesse personnelle est évaluée à 200 millions US par le site Celebrity Net Worth, est réputé faire partie d’un groupe de gens d’affaires intéressés par le retour d’une franchise du baseball majeur à Montréal. Il est un ami du fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté.

Hier, la société Caesars Entertainment Corporation (CEC) a annoncé qu’elle fusionnait avec Caesars Acquisition Company (CAC), filiale qu’elle avait créée par essaimage et inscrite en Bourse en novembre 2013. Chaque action de CAC donne droit à 0,664 action de CEC.

Avec cette fusion, l’entreprise disposera sur une base pro formad’une encaisse de 1,7 milliard US et d’une capitalisation boursière de 3,2 milliards.

L’objectif de la transaction est de solidifier le bilan de Caesars Entertainment au moment où elle poursuit la restructuration de sa dette de plus de 18 milliards US.

Une autre de ses filiales, Caesars Entertainment Operating Company, est censée se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, à la mi-janvier.

L’un des plus importants exploitants de casinos dans le monde, avec 50 établissements sous les marques Caesars, Harrah’s et Horseshoe répartis dans 13 États américains et 5 pays, Caesars Entertainment souffre de surendettement depuis qu’elle a fait l’objet d’un rachat d’entreprise par emprunt de 30,7 milliards en 2008, peu de temps avant qu’éclate la crise financière.

L’actuel président et chef de la direction de Caesars Entertainment, Gary Loveman, assurera la direction de l’entité issue de la fusion.

READ ORIGINAL ARTICLE HERE